Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Physiopathological mechanisms of immune-related adverse events induced by anti-CTLA-4, anti-PD-1 and anti-PD-L1 antibodies in cancer treatment

Résumé : Ces dernières années ont vu l’essor de nouvelles immunothérapies anticancéreuses, notamment les inhibiteurs de check-points immunitaires (ICPI) visant à lever l’inactivation des lymphocytes T médiée par les récepteurs inhibiteurs CTLA-4, PD-1 et son ligand majoritaire PD-L1. Ces traitements sont associés à des effets secondaires immuns atteignant principalement la peau, le système digestif, les poumons et le système endocrine. Cette revue résume les principales hypothèses physiopathologiques de ces toxicités. La levée d’inhibition des lymphocytes T induite par les ICPI génère une réponse effectrice spécifique des antigènes de tumeur, responsable de l’activité antitumorale, mais également spécifique de ces antigènes présents dans les tissus non tumoraux à l’origine d’effets secondaires dits « on-target ». De plus, la lyse cellulaire médiée par les lymphocytes T CD8+ cytotoxiques dans la tumeur et dans les tissus sains libère des néo-antigènes, antigènes de tumeur et auto-antigènes respectivement. Ce phénomène dit d’« epitope spreading » conduit à une diversification du répertoire des lymphocytes T et à une diminution de la tolérance immunitaire périphérique accentuée par l’inhibition des lymphocytes T régulateurs. D’autre part, l’activation prédominante des lymphocytes T de type Th1 et Th17 induite par les ICPI génère la production de cytokines pro-inflammatoires, l’interféron γ et l’interleukine-17. Ces deux mécanismes génèrent une toxicité dite « off-target ». Le rôle de la cross-réactivité, de l’hypersensibilité et de PD-L2 restent à préciser. Une meilleure connaissance de ces mécanismes permettra d’améliorer la prise en charge des patients et de mieux identifier les populations à risque de toxicités sévères sous ICPI.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://www.hal.inserm.fr/inserm-01981595
Contributor : Elizabeth Bernardo <>
Submitted on : Tuesday, January 15, 2019 - 10:46:49 AM
Last modification on : Friday, June 19, 2020 - 1:40:21 AM

Identifiers

Collections

Citation

Tilda Passat, Yann Touchefeu, Nadine Gervois, Anne Jarry, Celine Bossard, et al.. Physiopathological mechanisms of immune-related adverse events induced by anti-CTLA-4, anti-PD-1 and anti-PD-L1 antibodies in cancer treatment. Bulletin du Cancer, John Libbey Eurotext, 2018, 105 (11), pp.1033-1041. ⟨10.1016/j.bulcan.2018.07.005⟩. ⟨inserm-01981595⟩

Share

Metrics

Record views

110