Caractérisation des expositions professionnelles des éleveurs laitiers bretons : déterminants professionnels de l’exposition à la fraction thoracique des bioaérosols, à l’ammoniac et à l’acétaldéhyde, et effets inflammatoires des poussières organiques

Résumé : Les éleveurs laitiers-bovins présentent une incidence plus élevée de symptômes respiratoires et de maladies broncho-pulmonaires que la population générale. Un facteur de risque important serait l’exposition professionnelle à divers aéro-contaminants d’origine biologique et chimique. Les déterminants professionnels de ces expositions et les effets biologiques des contaminants inhalés de manière répétée restent cependant mal connus. Dans ce contexte, les travaux réalisés au cours de cette thèse avaient pour objectifs i) de rechercher les déterminants professionnels de l’exposition aux bio-aérosols thoraciques (poussières organiques, endotoxines, bactéries et moisissures), à l’ammoniac et à l’acétaldéhyde, et ii) de caractériser les effets pro-inflammatoires des poussières thoraciques émises lors de la tâche de paillage mécanisé qui est connue pour induire une forte exposition aux bio-aérosols. Pour atteindre ces objectifs, nous avons réalisé une campagne de 112 mesures individuelles répétées dans 29 exploitations laitières d’élevage bovin localisées en Bretagne. Par l’utilisation de modèles multivariés à effets mixtes, nous montrons que l’exposition aux bio-aérosols est majoritairement induite par l’exécution de tâches liées à la distribution de litières et d’aliments (paille, foin, ensilage). L’exposition à l’ammoniac est fortement dépendante du nombre de vaches présentes dans l’exploitation et des temps passés en stabulation et en salle de traite. L’exposition à l’acétaldéhyde est dépendante de la taille de l’exploitation et des tâches liées à la distribution d’ensilage. Nos travaux soulignent également qu’une augmentation de la surface des ouvertures de la stabulation est associée à une réduction significative de l’exposition aux moisissures, à l’ammoniac et à l’acétaldéhyde. Enfin, notre étude montre que les poussières émises lors du paillage mécanisé ont (1) une taille leur permettant de se déposer majoritairement dans les régions trachéo-bronchiques, (2) une composition bactériologique et fongique complexe et (3) in vitro des effets pro-inflammatoires puissants induisant l’expression de TNF-α, d’IL-1β, d’IL-6 et d’IL-8 dans des macrophages humains. Au total, ces travaux de thèse ont permis d’identifier des activités professionnelles et des caractéristiques d’exploitations augmentant significativement les niveaux d’expositions des éleveurs laitiers-bovins à des contaminants chimiques et à des poussières organiques pouvant théoriquement se déposer dans les tissus bronchiques où sont censées se développer différentes maladies broncho-pulmonaires. Les modèles statistiques développés au cours de la thèse permettent dès à présent la reconstitution des expositions des éleveurs et pourront être utilisés dans de futures études épidémiologiques et dans l’élaboration de programmes de prévention.
Type de document :
Thèse
Médecine humaine et pathologie. Université Rennes 1, 2017. Français. 〈NNT : 2017REN1B046〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [37 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01830189
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 4 juillet 2018 - 16:30:09
Dernière modification le : vendredi 6 juillet 2018 - 01:23:42

Fichier

PFISTERHugo.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01830189, version 1

Citation

Hugo Pfister. Caractérisation des expositions professionnelles des éleveurs laitiers bretons : déterminants professionnels de l’exposition à la fraction thoracique des bioaérosols, à l’ammoniac et à l’acétaldéhyde, et effets inflammatoires des poussières organiques. Médecine humaine et pathologie. Université Rennes 1, 2017. Français. 〈NNT : 2017REN1B046〉. 〈tel-01830189〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

304

Téléchargements de fichiers

11