Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Analyse des modifications de l’offset latéral après prothèse totale d’épaule avec resurfaçage huméral et conséquences cliniques à court terme

Abstract : Introduction Le risque de glénoïdite après resurfaçage huméral isolé et le développement de nouveaux implants glénoïdiens incitent à associer un implant glénoïdien à l’implant de resurfaçage huméral. Cependant, cette association peut être responsable d’une augmentation de l’offset huméral global. Notre étude avait pour objectifs d’évaluer la variation de l’offset latéral global, et d’en rechercher les conséquences cliniques à court terme. Hypothèse L’association d’un implant de resurfaçage huméral à un implant glénoïdien conduit à une augmentation majeure de l’offset latéral, responsable de conséquences cliniques à court terme. Matériel et méthodes Il s’agissait d’une étude prospective monocentrique réalisée à partir de novembre 2011. Tous les patients présentant une indication d’arthroplastie totale d’épaule avec resurfacage huméral étaient inclus. Le critère de jugement principal était la variation d’offset latéral entre la radiographie préopératoire et à 3 mois postopératoire. Une analyse en sous-groupe était ensuite réalisée comparant le résultat fonctionnel entre les patients présentant une variation d’offset latéral <10mm versus ≥10mm. Résultats De novembre 2011 à novembre 2014, 35 prothèses totales d’épaule avec resurfaçage huméral étaient implantées chez 32 patients, âgés en moyenne de 72,1 ans (55–86). Le recul moyen était de 20±6 mois (12–31). L’offset latéral global était significativement augmenté en postopératoire (5±7 vs 14±6, p<0,0001), avec une différence entre les valeurs pré et postopératoires, en moyenne de 8mm (2–20). La mobilité postopératoire était supérieure dans le groupe offset latéral global ≥10mm (p=0,0016). Discussion Associer un implant huméral de resurfacage à un implant glénoïdien entraîne une majoration importante de l’offset latéral. Cela n’altère pas les résultats fonctionnels à court terme, et semble même améliorer la mobilité postopératoire, mais l’augmentation des contraintes sur l’implant glénoïdien peut majorer le risque de descellement glénoïdien et de rupture de la coiffe des rotateurs, justifiant un suivi radiologique attentif. Niveau de preuve IV étude de cohorte prospective.
Complete list of metadatas

https://www.hal.inserm.fr/inserm-02569895
Contributor : Christine Dupuis <>
Submitted on : Monday, May 11, 2020 - 4:21:40 PM
Last modification on : Wednesday, May 13, 2020 - 1:34:51 AM

Identifiers

Collections

Citation

D. Camus, A. Galland, S. Airaudi, J. Mancini, R. Gravier. Analyse des modifications de l’offset latéral après prothèse totale d’épaule avec resurfaçage huméral et conséquences cliniques à court terme. Revue de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique, Elsevier Masson, 2018, 104 (6), pp.558-562. ⟨10.1016/j.rcot.2018.03.004⟩. ⟨inserm-02569895⟩

Share

Metrics

Record views

16