Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

High doses of gonadotropins for controlled ovarian hyperstimulation: A case-control study

Résumé : Objectifs. – L’activité d’assistance médicale à la procréation (AMP) est souvent confrontée à la difficulté des stimulations ovariennes chez des patientes mauvaises répondeuses. Malgré une littérature abondante sur le sujet, aucun consensus n’existe sur la stratégie à adopter en termes de protocole, de molécule ou de dose de gonadotrophines chez ces patientes. L’objectif principal de cette étude cas-témoin était de comparer les résultats des stimulations ovariennes en protocoles antagonistes à fortes doses de gonadotrophines (450 UI par jour minimum) à ceux à 300 UI par jour. Méthodes. – Cette étude rétrospective monocentrique menée sur l’année 2013 a porté sur des cycles stimulés à 450 UI/j minimum. Chaque cycle était strictement apparié à un cycle témoin à 300 UI/j selon la technique d’AMP, l’âge, l’hormone anti-müllérienne (AMH) et l’indice de masse corporelle (IMC). Résultats. – Un total de 82 cycles à fortes doses a été apparié avec 82 cycles témoins à 300 UI/j. Les 2 groupes étaient comparables, en dehors du pourcentage attendu de mauvaises répondeuses et du rang moyen de tentative. Aucune différence significative n’a été observée entre les groupes en termes de réponse ovarienne, de nombre d’ovocytes, d’embryons, de taux de fécondation, d’implantation et de grossesse évolutive. Conclusions. – Aucun protocole n’a démontré sa supériorité dans la littérature pour la stimulation des mauvaises répondeuses. Notre étude conclue en l’absence de supériorité d’un traitement de stimulation à fortes doses de gonadotrophines à 450 UI par jour versus 300 UI par jour.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [32 references]  Display  Hide  Download

https://www.hal.inserm.fr/inserm-02149245
Contributor : Sylvie Le Bihan <>
Submitted on : Thursday, June 6, 2019 - 11:22:37 AM
Last modification on : Thursday, May 28, 2020 - 12:28:04 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : jamais

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

Collections

Citation

Marine Dercourt, Paul Barriere, Thomas Freour. High doses of gonadotropins for controlled ovarian hyperstimulation: A case-control study. Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Elsevier Masson, 2016, 44 (1), pp.29-34. ⟨10.1016/j.gyobfe.2015.09.014⟩. ⟨inserm-02149245⟩

Share

Metrics

Record views

81