Transfert adoptif de lymphocytes T : Adoptive transfer of T lymphocytes - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Transfusion Clinique et Biologique Year : 2017

Transfert adoptif de lymphocytes T : Adoptive transfer of T lymphocytes

(1, 2) , (1, 3)
1
2
3

Abstract

Within a few years, the success of treatments based on the use of T-cells armed with a chimeric T-receptor for the CD19 molecule (CAR-T CD19) has revolutionized the perception of adoptive transfer approaches. The levels of responses observed in acute leukemias, of the order of 70-90 % are indeed unprecedented. The medical and financial enthusiasm aroused by these results has led to the current situation where more than 300 clinical trials are under way, against some thirty different antigens. This enthusiasm, well justified by the first successes, must however be tempered by the difficulties associated with the use of these cells. Indeed, the management of patients is made very complex both for medical reasons, because the toxicities associated with these treatments are important, and for technical reasons, because the preparation of T lymphocytes for therapeutic use requires dedicated structures. During this same period, knowledge of the mechanisms of regulation of T lymphocytes and the possibilities offered by synthetic biology and techniques of genome engineering have progressed considerably. Combined, they allow envisaging a true "programming" of the T lymphocytes, intended to improve the efficiency of the treatments and the safety of the patients. Medical and industrial perspectives and the role of these approaches in the arsenal of cancer therapies will depend largely on two conditions: the emergence of a robust demonstration of their effectiveness in solid tumors, and the establishment of an acceptable production and distribution model 1.
En quelques années, le succès des traitements qui reposent sur l'utilisation de lymphocytes T armés d'un récepteur T chimérique pour la molécule CD19 (CAR-T CD19) a révolutionné la perception des approches de transfert adoptif. Les niveaux de réponses observés dans les leucémies aiguës, de l'ordre de 70–90 % sont en effet sans précédent. L'enthousiasme médical et financier suscité par ces résultats a conduit à la situation actuelle où plus de 300 essais cliniques sont en cours, contre une trentaine d'antigènes différents. Cet enthousiasme, bien justifié par les premiers succès, doit cependant être tempéré par les difficultés liées à l'utilisation de ces cellules. En effet, la prise en charge des patients est rendue très complexe à la fois pour des raisons médicales, parce que les toxicités associées à ces traitements sont importantes, et pour des raisons techniques, parce que la préparation de lymphocytes T pour un usage thérapeutique rend nécessaire la mise à disposition de structures dédiées. Pendant cette même période, la connaissance des mécanismes de régulation des lymphocytes T et les possibilités offertes par la biologie de synthèse et les techniques d'ingénierie du génome ont beaucoup progressé. Combinés, ils permettent d'envisager une véritable « programmation » des lymphocytes T, destinée à améliorer l'efficacité des traitements et la sécurité des patients. Des points de vue médical et industriel, la place que prendront ces approches dans l'arsenal des thérapies anticancéreuses dépendra en grande partie de deux conditions : l'émergence d'une démonstration robuste de leur efficacité dans les tumeurs solides, et la mise en place d'un modèle économique et de distribution acceptable.
Embargoed file
Embargoed file
Ne sera jamais visible
Loading...

Dates and versions

inserm-01806932 , version 1 (04-06-2018)

Identifiers

Cite

Henri Vié, Béatrice Clémenceau. Transfert adoptif de lymphocytes T : Adoptive transfer of T lymphocytes. Transfusion Clinique et Biologique, 2017, 24 (3), pp.256 - 262. ⟨10.1016/j.tracli.2017.05.018⟩. ⟨inserm-01806932⟩
193 View
1 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More