Etude Genesis : deux ans d'inclusion !

Abstract : Contexte et Objectifs- Le cancer du sein (CS) est une pathologie qui concerne environ 10 % des femmes. Deux gènes, BRCA1 et BRCA2, ont été identifiés (Miki et al. 1994, Wooster et al. 1995) ; leurs mutations sont impliquées dans environ 5 % des CS et seulement 15 à 20 % des cas familiaux testés. 80 % des cas familiaux restent inexpliqués. L’étude GENESIS a été mise en place pour identifier de nouveaux gènes de prédisposition et évaluer leur rôle dans l’apparition d’un CS ainsi que celui de facteurs non génétiques qui pourraient modifier leur effet. Ceci permettrait une meilleure prise en charge des femmes à risque. Nous proposons de présenter l’état d’avancement et un descriptif intermédiaire de GENESIS. Données et Méthodes- GENESIS combine une étude de liaison génétique non paramétrique chez des paires de soeurs atteintes de CS, non porteuses d’une mutation des gènes BRCA et une étude d’association avec deux groupes témoins : soeurs indemnes et proches non apparentées (amies, collègues). L’effectif attendu est 1 000 paires de soeurs et 4 000 témoins. Les diverses étapes du protocole sont coordonnées par le Centre Coordonnateur* et le Centre de Ressources Biologiques#. Les cas index sont invités par les consultants en génétique du Groupe Génétique et Cancer de la Fédération Nationale des Centres de Lutte Contre le Cancer. Le recueil de caractéristiques phénotypiques des cas (densité mammaire, caractéristiques tumorales etc.) permettra de définir des endophénotypes et de diminuer ainsi l’hétérogénéité génétique au sein de la population d’étude. Des données épidémiologiques (facteurs gynéco-obstétriques, traitements hormonaux, habitudes tabagiques actives et passives, expositions aux radiations etc.) et des échantillons sanguins sont collectés. La densité mammaire est calculée avec le logiciel « Cumulus » après numérisation des mammographies précédant le diagnostic de CS ou des dernières mammographies pour les témoins indemnes. État d’avancement – En septembre 2009, 1022 cas index, 541 soeurs atteintes, 385 soeurs indemnes et 922 amies ont accepté de participer et ont reçu un dossier d’inclusion. 75 % ont renvoyé leur questionnaire, 78 % ont fait leur prélèvement sanguin, 70 % ont fourni des mammographies qui ont pu être numérisées. Perspectives- Un peu plus de la moitié des cas index inclus ont une soeur atteinte qui participe à l’étude. 1 820 cas index doivent donc être inclus pour atteindre l’objectif des 1 000 paires de soeurs atteintes. La dynamique d’inclusion des cas index doit s’accélérer, en particulier par l’invitation des cas « prospectifs », lors de la remise de leur résultat BRCA1/2 négatif. Le protocole de l’étude GENEGO portant sur les caractéristiques tumorales de GENESIS est en cours d’élaboration. Des études intermédiaires sur des gènes ou pathways « candidats » seront bientôt proposées. Remerciements – GENESIS est soutenue par la Ligue Nationale Contre le Cancer depuis 2006 et par l’Institut National du Cancer depuis 2008.
Type de document :
Poster
5es Assises de Génétique Humaine et Médicale, Jan 2010, Strasbourg, France. 26 (HS1), p. 126-127, P302, 2010, Médecine Sciences: M/S
Liste complète des métadonnées

http://www.hal.inserm.fr/inserm-00456804
Contributeur : Marie-Gabrielle Dondon <>
Soumis le : lundi 15 février 2010 - 17:30:13
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:23:51

Identifiants

  • HAL Id : inserm-00456804, version 1

Citation

Séverine Eon-Marchais, Morgane Marcou, Lucie Toulemonde, Marie-Gabrielle Dondon, Juana Beauvallet, et al.. Etude Genesis : deux ans d'inclusion !. 5es Assises de Génétique Humaine et Médicale, Jan 2010, Strasbourg, France. 26 (HS1), p. 126-127, P302, 2010, Médecine Sciences: M/S. 〈inserm-00456804〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

835