L'hepcidine, le chef d'orchestre de l'homéostasie du fer - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Diabète et obésité Year : 2009

L'hepcidine, le chef d'orchestre de l'homéostasie du fer

(1)
1
Gaël Nicolas
Connectez-vous pour contacter l'auteur

Abstract

Dans un organisme en bonne santé le fer est en mouvement permanent entre les sites où il est absorbé (le duodénum), où il est utilisé (principalement la moelle osseuse) et où il est stocké (le foie et la rate). L'homéostasie de ces mouvements de fer repose sur le contrôle strict de plusieurs paramètres tels que l'absorption intestinale du fer, son utilisation pour l'érythropoïèse, le recyclage du fer à partir des globules rouges défecteux ou en fin de vie et enfin la bonne gestion des stocks de fer par les hépatocytes et les macrophages. Les maladies humaines qui affectent l'homéostasie du fer sont invariablement des désordres qui affectent ces mouvements et la distribution du fer dans les différents organes. L'anémie ferriprive, les hémochromatoses et les anémies des états inflammatoires chroniques entrent tous dans cette catégorie. Cet article est centré sur une hormone, l'hepcidine, qui joue un rôle central dans cette homéostasie et dont la quantité est altérée dans toutes ces pathologies.

Keywords

Fichier principal
Vignette du fichier
Nicolas_-_Diabete_et_obesite_-_2009-01_jan_-26.pdf (183.68 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

inserm-00378204 , version 1 (23-05-2014)

Identifiers

  • HAL Id : inserm-00378204 , version 1

Cite

Gaël Nicolas. L'hepcidine, le chef d'orchestre de l'homéostasie du fer. Diabète et obésité, 2009, 4 (29), pp.94-98. ⟨inserm-00378204⟩
412 View
2429 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More