Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Audit d'une nouvelle stratégie de prise en charge des hémorragies du post-partum : audit des hémorragies du post partum

Résumé : Le but de ce travail était de réaliser un audit clinique des cas des hémorragies graves du post-partum en Basse-Normandie et d'en évaluer la prévalence avant et après la mise en place d'un protocole régional. En 2004, dans le cadre du réseau périnatal Bas-Normand, un protocole de prise en charge des hémorragies du post-partum a été diffusé dans l'ensemble des maternités. Une étude « avant-après » a été réalisée afin d'en mesurer l'impact : l'enquête SPHERE. Les hémorragies graves étaient définies par le recours à une transfusion sanguine, à une embolisation des artères utérines ou à une chirurgie d'hémostase, par un delta d'hémoglobine supérieur à 4g/dl ou par un décès maternel. Nous avons analysé les cas graves, sauf ceux définis par le delta d'hémoglobine, avant et après la mise en place du protocole. Les périodes d'étude étaient les années 2002 et 2005. L'audit a été réalisé par dix experts de la région (5 binômes, anesthésiste-réanimateur/gynécologue-obstétricien). Chaque dossier, attribué au hasard, a été évalué pour le suivi du protocole, pour la gravité de l'hémorragie et pour la qualité de la prise en charge. Le nombre d'hémorragies graves du post-partum est resté stable entre 2002 et 2005, respectivement 130 et 136 cas, ainsi que le nombre des naissances. Mais le nombre d'HPP sévères passées inaperçues est passé de 96 à 73. Le nombre d'HPP sévères auditées étaient de 34 cas en 2002 et de 63 en 2005. Le protocole était bien respecté dans l'ensemble de la région, la plupart des points audités étant suivis dans près de 90% des cas en 2005. Mais certaines pratiques ne sont pas encore systématiques, notamment la prise en charge active de la troisième phase du travail réalisée seulement dans 70,6% de cas. Les hémorragies étaient de gravité extrême dans 38,1% en 2005 contre 44,1% en 2002 (différence non statistiquement significative). La qualité de leur gestion a été améliorée, ainsi les prises en charge insuffisantes représentaient 12,7% en 2005 contre 32,3% en 2002 (p<0,020). L'originalité de ce travail réside dans le fait qu'il a été réalisé sur le plan médical à l'échelle d'un réseau de soins régional. Nous n'avons pas observé de diminution de la prévalence des hémorragies graves du post-partum en Basse-Normandie mais l'audit a montré que la qualité de la prise en charge avait progressé, certes encore insuffisamment. Seul le perfectionnement de nos pratiques favorisera la réduction du nombre d'hémorragies sévères du post-partum, une des solutions principales étant la formation médicale continue.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://www.hal.inserm.fr/inserm-00294233
Contributor : Marie-Hélène Bouvier-Colle <>
Submitted on : Tuesday, July 15, 2008 - 8:48:43 AM
Last modification on : Wednesday, December 4, 2019 - 9:52:03 AM
Long-term archiving on: : Tuesday, June 28, 2011 - 12:17:21 PM

Files

Dreyfus_VD.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : inserm-00294233, version 1

Citation

Michel Dreyfus, Paul Lefèvre, Sylvie Brucato, Annick Mayaud, Rémy Morello, et al.. Audit d'une nouvelle stratégie de prise en charge des hémorragies du post-partum : audit des hémorragies du post partum. 38èmes journées nationales de la société de médecine périnatale, Oct 2008, Strasbourg, France. pp.xxx-xxx. ⟨inserm-00294233⟩

Share

Metrics

Record views

312

Files downloads

604