L'infectiologie en Guyane : le dernier bastion de la médecine tropicale française

Résumé : La Guyane française, de par sa situation géographique et climatique équatoriale – entraînant une immense biodiversité – et le caractère multiculturel et multiethnique de sa population, est le siège d’un large panel de pathologies infectieuses et tropicales, dont certaines sont assez mal connues. La fièvre Q, la toxoplasmose, la cryptococcose ou l’infection à VIH sont communes aux pays tempérés, mais présentent ici de grandes spécificités, entraînant une prise en charge et un raisonnement médical parfois différents. De nombreuses pathologies tropicales sont par ailleurs présentes sur un mode endémique et/ou épidémique : paludisme, leishmaniose, maladie de Chagas, histoplasmose, dengue, chikungunya, etc. Des personnes ayant séjourné en Guyane peuvent présenter des problèmes infectieux spécifiques de retour sur le continent européen, et ces pathologies doivent pouvoir être évoquées par l’infectiologue.
Type de document :
Article dans une revue
La Lettre de l'Infectiologue, 2016, Tome XXXI - n° 4 - juillet-août 2016
Liste complète des métadonnées

http://www.hal.inserm.fr/inserm-01407150
Contributeur : Claire Cropet <>
Soumis le : jeudi 1 décembre 2016 - 18:31:25
Dernière modification le : mercredi 18 juillet 2018 - 20:11:28
Document(s) archivé(s) le : lundi 20 mars 2017 - 23:35:54

Fichier

2016, Epelboin - L'infectiolog...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : inserm-01407150, version 1

Collections

Citation

Loïc Epelboin, Tomasz Chroboczek, Emilie Mosnier, Philippe Abboud, Antoine Adenis, et al.. L'infectiologie en Guyane : le dernier bastion de la médecine tropicale française . La Lettre de l'Infectiologue, 2016, Tome XXXI - n° 4 - juillet-août 2016. 〈inserm-01407150〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

420

Téléchargements de fichiers

1872