Le rôle du sommeil dans la consolidation mnésique : effets de l’âge et de la maladie d’Alzheimer

Abstract : Le sommeil est un moment privilégié favorisant la consolidation des souvenirs en mémoire à long terme. Les travaux menés au cours des dernières années ont permis de préciser les substrats neurobiologiques sous-tendant cet effet bénéfique du sommeil sur la mémoire et ont abouti à la proposition de deux modèles : l’hypothèse du dialogue hippocampo-néocortical et la théorie de l’homéostasie synaptique (ou recalibrage synaptique). Le vieillissement et, de manière plus marquée la maladie d’Alzheimer, s’accompagnent de troubles du sommeil qui semblent participer aux troubles de la consolidation mnésique. Dans cet article, nous proposons une synthèse des études portant sur les liens entre sommeil et mémoire, et sur la façon dont ces liens sont modifiés pendant le vieillissement normal et pathologique.
Type de document :
Article dans une revue
Biologie Aujourd'hui, EDP sciences, 2015
Liste complète des métadonnées

http://www.hal.inserm.fr/inserm-01247211
Contributeur : Francis Eustache <>
Soumis le : lundi 21 décembre 2015 - 14:58:48
Dernière modification le : lundi 11 décembre 2017 - 14:28:02

Identifiants

  • HAL Id : inserm-01247211, version 1

Collections

Citation

Carine Malle, Francis Eustache, Géraldine Rauchs. Le rôle du sommeil dans la consolidation mnésique : effets de l’âge et de la maladie d’Alzheimer. Biologie Aujourd'hui, EDP sciences, 2015. 〈inserm-01247211〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

143