PHYSIOLOGIE DES CELLULES MONOCYTAIRES, MACROPHAGIQUES ET DENDRITIQUES

Pierre Bongrand 1, *
* Auteur correspondant
Résumé : Les cellules monocytaires, macrophagiques et dendritiques participent aux défenses immunitaires innées et adaptatives en réalisant au moins quatre fonctions essentielles : (1) alerter le système immunitaire de la présence d'éléments indésirables, (2) capturer et présenter aux lymphocytes T les oligopeptides issus des éléments étrangers, (3) participer à l'élimination de ces éléments étrangers, (4) participer à la réparation des lésions occasionnées par les réponses immunitaires. Ces cellules sont caractérisées par une très grande plasticité qui a pu rendre difficile la définition de sous-populations distinctes ou d'états d'activation particuliers. La caractérisation d'un nombre croissant d'antigènes de différenciation et l'étude du transcriptome et du protéome de ces populations ont permis de les définir avec une plus grande objectivité. De nombreux travaux ont permis d'élucider avec une précision croissante les mécanismes physiologiques fondamentaux permettant à ces cellules de réaliser les fonctions mentionnées ci-dessus : (1) L'adhésion à de nombreuses cellules ou surfaces peut être induite par plusieurs dizaines de récepteurs spécialisés et l'attachement influence de nombreux aspects du comportement cellulaire. (2) La capacité de détecter les gradients de facteurs chimiotactiques et de se déplacer dans l'organisme est également indispensable à la réalisation des fonctions de ces cellules. (3) La phagocytose permet la capture de nombreuses particules étrangères qui sont ensuite dégradées de manière plus ou moins complète. (4) Les molécules étrangères qui ont été incomplètement dégradées peuvent être présentées aux lymphocytes T en association avec des signaux qui vont guider qualitativement et quantitativement leur activation. (5) les particules qui ne peuvent être phagocytées peuvent être dégradées au moyen de la libération de substances toxiques, c'est la cytotoxicité à médiation cellulaire. (6) Enfin, la libération de nombreux facteurs participe aux réactions immunitaires et à la réparation des lésions. Ces données expliquent l'implication des cellules monocytaires, macrophagiques et dendritiques dans la quasi-totalité des situations pathologiques.
Type de document :
Autre publication
Chapitre paru dans la section "hématologie" de l'encyclopédie médico-chirurgicale. 2014, 〈10.1016/S1155-1984(13)60100-4 〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [159 références]  Voir  Masquer  Télécharger

http://www.hal.inserm.fr/inserm-01071737
Contributeur : Pierre Bongrand <>
Soumis le : lundi 6 octobre 2014 - 15:49:51
Dernière modification le : jeudi 18 janvier 2018 - 02:22:45
Document(s) archivé(s) le : jeudi 8 janvier 2015 - 16:35:30

Fichier

TextDwAuElectronique.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Collections

Citation

Pierre Bongrand. PHYSIOLOGIE DES CELLULES MONOCYTAIRES, MACROPHAGIQUES ET DENDRITIQUES. Chapitre paru dans la section "hématologie" de l'encyclopédie médico-chirurgicale. 2014, 〈10.1016/S1155-1984(13)60100-4 〉. 〈inserm-01071737〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

436

Téléchargements de fichiers

1715