Imagerie tridimensionnelle à haute résolution des labyrinthes osseux de l'Homme, des Chimpanzés et des Babouins : Perspectives évolutives

José Braga 1, * Marc Fournier 2 Benoît Combès 2 Didier Descouens 1 Gérard Subsol 3 Sylvain Prima 2
* Auteur correspondant
2 VisAGeS - Vision, Action et Gestion d'informations en Santé
INSERM - Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale : U746, Inria Rennes – Bretagne Atlantique , IRISA-D5 - SIGNAUX ET IMAGES NUMÉRIQUES, ROBOTIQUE
Résumé : Le labyrinthe osseux forme trois ensembles complexes de cavités et de conduits. Il héberge les deux systèmes fonctionnels de l'oreille interne ; deux modules relativement autonomes. Le système vestibulaire correspond à la détection du mouvement dans l'espace tridimensionnel (3D). La cochlée correspond à la détection des sons. La relation anatomique étroite entre le labyrinthe osseux et les deux organes récepteurs de l'équilibration et de l'audition offre la possibilité d'étudier des pièces osseuses, y compris fossiles. Ce type d'étude est engagé depuis longtemps, souvent séparément pour les deux modules anatomiques concernés, le plus souvent à partir de mesures linéaires, surfaciques ou volumiques. L'étude 3D de la variabilité anatomique du labyrinthe osseux au sein des espèces actuelles constitue un pré-requis avant l'interprétation de la morphologie de leurs plus proches parents fossiles. Ce pré-requis n'est pas atteint aujourd'hui du fait de (i) la complexité de la géométrie 3D du labyrinthe osseux ; (ii) la difficulté à collecter des données à haute résolution ; (iii) le peu de méthodes comparatives et opérateur-dépendent réalisées aujourd'hui. Nous proposons ici l'étude de 40 modèles à haute résolution de labyrinthes osseux d'humains, de Chimpanzés et de Babouins, reconstruits à partir d'acquisition micro-scanner. Notre objectif est de détecter les géométries les plus discriminantes entre ces groupes. Pour ce faire, nous utilisons une méthode géométrique où tous les points de la surface du modèle interviennent dans le calcul de cartes de distances entre groupes. Nos résultats présentent les traits géométriques les plus discriminants entre les espèces. Ils pourraient se révéler très utiles dans les interprétations à propos de l'équilibre ou de l'audition d'individus fossiles. De telles interprétations, souvent spéculatives, permettent néanmoins d'apprécier la co-évolution de deux systèmes fonctionnels de l'oreille interne au sein des espèces actuelles et fossiles de Catarrhiniens les plus proches de l'Homme.
Liste complète des métadonnées

http://www.hal.inserm.fr/inserm-00814280
Contributeur : Sylvain Prima <>
Soumis le : mardi 16 avril 2013 - 18:08:11
Dernière modification le : jeudi 24 mai 2018 - 15:59:20
Document(s) archivé(s) le : mercredi 17 juillet 2013 - 04:08:58

Fichier

SAP.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

Citation

José Braga, Marc Fournier, Benoît Combès, Didier Descouens, Gérard Subsol, et al.. Imagerie tridimensionnelle à haute résolution des labyrinthes osseux de l'Homme, des Chimpanzés et des Babouins : Perspectives évolutives. 1836èmes journées de la Société d'Anthropologie de Paris (SAP), Jan 2011, Paris, France. pp.S4-S5, 2011, 〈10.1007/s13219-011-0037-z〉. 〈inserm-00814280〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

608

Téléchargements de fichiers

366