Modélisation des relations entre la variabilité de la fréquence cardiaque et les pathologies infectieuses chez 18 nageurs élites durant 3 saisons. Effets de la saison et du niveau de performance

Résumé : Introduction La réduction du risque d'infection durant les périodes d'entraînement les plus intensives comme durant les périodes de compétitions optimisent les effets de l'entraînement et les performances (Gleeson, 2007). Or, il a été montré que des perturbations du profil autonome dans le sens d'une prédominance sympathique favorisaient diverses pathologies gastro-intestinales (Furlan et al., 2008) ou de la sphère laryngopharyngée (Carpenter et al., 2008). De telles perturbations de la régulation autonome ont été mises en évidence dans les périodes de surentraînement (Pichot et al., 2002). L'objectif de cette recherche est de modéliser les relations entre l'activité autonome, estimée par la mesure de la variabilité de la fréquence cardiaque (VFC), et les pathologies infectieuses chez 18 nageurs élites (10 hommes et 8 femmes) suivis longitudinalement de 2003 à 2006. Méthodes Les infections ORL et pulmonaires, les affections musculaires, et tous les autres types d'infections ont été rapportés chaque semaine par un médecin. Les mesures de VFC ont été réalisées dans des conditions similaires durant huit minutes en décubitus et en orthostatisme. La VFC a été évaluée suivant les recommendations de la Task Force of the European Society of Cardiology and the North American Society of Pacing and Electrophysiology. Une analyse des enregistrements des intervalles R-R a été réalisée par la méthode de Poincaré donnant les deux indicateurs standard SD1 et SD2. Le software Nevrokard (Medistar, Ljubjana, Slovenia) a été utilisé pour quantifier la densité de la puissance spectrale du signal par une transformée de Fourrier rapide. Modélisation statistique Le risque d'infection est analysé une fonction des variables VFC, des variables temporelles (saison sportive, période hivernale et estivale) et des caractéristiques individuelles (âge, sexe, niveau de compétition). Les coefficients sont estimés par la procédure NLMIXED de SAS. Les modèles avec les plus petits critères d'Akaike, dont les variables étaient significatives (p≤0.05) et les intervalles de confiance raisonnables, ont été sélectionnés. Résultats Le risque d'infection ORL ou pulmonaire est plus élevé en hiver et pour les nageurs de niveau national comparativement aux nageurs de niveau international. Le risque d'infection est associé à une baisse de SD1 et à une augmentation de PT en décubitus. La décroissance de HF en orthostatisme est reliée à une augmentation du risque d'infection de toutes catégories une semaine plus tard. L'augmentation de LF, la décroissance de HFnu et de SD1 en orthostatisme a augmenté le risque d'affection musculaire. Le risque d'infection est significativement plus élevé lors d'un déplacement de la balance autonome vers une prédominance sympathique.
Type de document :
Communication dans un congrès
4ème Symposium de l'Irmes, Biarritz, 28 oct 2009, Oct 2009, Biarritz, France. pp.1, 2009
Liste complète des métadonnées

http://www.hal.inserm.fr/inserm-00541537
Contributeur : Marta Avalos <>
Soumis le : mardi 30 novembre 2010 - 18:11:23
Dernière modification le : mardi 27 mars 2018 - 15:48:04
Document(s) archivé(s) le : mardi 1 mars 2011 - 03:06:43

Fichiers

RA_sumA_SFMS2.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : inserm-00541537, version 1

Collections

Citation

Philippe Hellard, Fanny Guimaraes, Marta Avalos, Jean François Toussaint. Modélisation des relations entre la variabilité de la fréquence cardiaque et les pathologies infectieuses chez 18 nageurs élites durant 3 saisons. Effets de la saison et du niveau de performance. 4ème Symposium de l'Irmes, Biarritz, 28 oct 2009, Oct 2009, Biarritz, France. pp.1, 2009. 〈inserm-00541537〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

240

Téléchargements de fichiers

129